Pourquoi manger varié, local et de saison ?

Notre alimentation est notre carburant. Ce que nous mangeons va devenir notre constituant, nous devenons donc ce que nous mangeons. Pour répondre aux besoins de notre organisme, nous avons besoin que notre alimentation soit en adéquation avec lui. En naturopathie, c’est le premier axe sur lequel travailler : une alimentation variée, locale et de saison. Je vous explique pourquoi.

Une alimentation variée 

car tous les nutriments dont nous avons besoin ne se trouvent pas dans un seul aliment.

Aucun « aliment universel » n’existe (à part le lait maternel), tous les aliments sont « spécialisés » pour nous fournir un type de nutriment particulièrement. Par exemple, les fruits fournissent principalement des vitamines mais sont pauvres en protéines.

Il faut donc piocher dans toutes les catégories pour bénéficier de tous leurs bienfaits.

alimentation variée

Manger de saison

Car c’est consommer ce que la nature a de mieux au moment où on en a le plus besoin.

Toutes les variétés d’aliments ne sont pas disponibles au même moment de l’année. La « saison »  est la période durant laquelle les fruits et les légumes arrivent à maturité. Et pendant laquelle ils conservent leur vitalité et leurs propriétés. Elle ne correspond pas aux quatre saisons (printemps, été, automne, hiver). C’est pendant cette période que les aliments donnent tout ce qu’ils ont à offrir aux êtres humains mais aussi aux animaux. Mais également qu’ils ont le meilleur goût.

Par exemple, c’est pendant les mois les plus chauds que poussent les fruits et légumes les plus juteux. Afin de nous permettre une meilleure hydratation comme les concombres, tomates, melon, fruits rouges, etc. Et avec le retour du froid, nous avons moins besoin d’eau. Mais notre corps réclame plus de nutriments et notre système immunitaire a besoin d’un coup de fouet. Cela tombe bien : ce sont les légumes les plus consistants et les plus riches en minéraux qui arrivent à maturation : comme les betteraves, les carottes, etc. 

D’autre part, lorsqu’on choisit les fruits et légumes de saison, ils sont plus riches en antioxydants. Vous savez, les antioxydants, ces fameuses molécules qui protègent les cellules de notre corps des agressions qu’elles subissent tous les jours (pollution, tabagisme, UV, etc.). Ils permettent donc de prévenir l’apparition de certaines maladies et de rester jeune plus longtemps. Les végétaux en produisent comme mécanisme de défense essentiellement lorsqu’ils sont exposés au soleil et aux agressions externes et qu’ils doivent se défendre seuls, sans pesticide. Raison pour laquelle les fruits et légumes bio contiennent plus d’antioxydants que les autres. Une remarque : leur peau est très riche en antioxydants et autres vitamines et fibres. Alors, conservez-la au maximum (si le fruit ou le légume n’a pas été traité bien sûr).

C’est aussi manger avec moins de produits chimiques, en respectant notre planète

Ensuite, ils sont aussi moins traités. Hors saison, un fruit ou un légume viendra soit d’une récolte sous serre, où il a été aspergé de pesticides pour l’aider à pousser et pour compenser le manque de soleil et de nutriments dans le sol. Soit d’un pays lointain où les produits phytosanitaires ne sont pas forcément aussi réglementés qu’en France. Et ces pesticides sont de plus en plus montrés du doigt sur de nombreux cas de maladies modernes. Ils se retrouvent également dans les nappes phréatiques et ont un impact sur toute l’écologie locale. Ce qui nous amène à manger local.

Manger local

Car la nature offre aux êtres vivants les aliments qui leur sont nécessaires selon leur zone d’habitation

Et oui ! La nature est bien faite ! La nature nous façonne au lieu dans lequel nous naissons. Ainsi un esquimau dans le Grand Nord aura besoin de poisson gras pour résister au froid. Il n’aura aucun intérêt à manger des fruits exotiques qui sont prévus pour apporter hydratation, sucre et vitamines faciles à digérer dans les zones tropicales.

De même, la composition des aliments selon la région de culture est tout à fait différente. Les pommes ou le blé n’auront pas la même composition selon s’ils ont poussé en Europe, en Afrique ou en Amérique. Cela va dépendre du climat, de l’ensoleillement, de la quantité et la nature de l’eau, du sol, etc.

Pour finir, on pense aussi à notre porte-feuille. Les produits de saison et locaux sont moins chers car ils demandent bien sûr moins de transports et pas de taxe d’importation. Ce qui se répercute sur le prix.

producteur local

En résumé, ils contiennent plus de nutriments, sont adaptés à nos besoins, ont un meilleur goût, moins de pesticides, moins de carburant utilisé, … Que du bon pour l’environnement et pour vous en faisant travailler les producteurs locaux ! Donc fuyez les fruits et légumes en supermarché importés de l’autre bout du monde. Et préférez manger local et de saison !

Pour en savoir plus sur l’alimentation saine, je vous invite à lire Les principes de base d’une alimentation saine de Christopher Vasey, édition Jouvence Santé, 2020

Pour connaitre l’alimentation adaptée spécialement pour vous, n’hésitez pas à prendre contact avec moi, je vous accompagnerai avec bienveillance.